Pour une mode durable

Pour une mode durable

La mode est l’une des plus grandes industries du monde. Elle est à ce titre également le deuxième pollueur mondial après le pétrole. Jusqu’à 8 000 produits chimiques différents sont utilisés dans les procédés de teinture et de finition et jusqu’à 2 700 litres d’eau doivent être consommés pour confectionner un t-shirt en coton.

Aujourd’hui, l’une des problématiques majeures de l’industrie de la mode réside dans l’adoption d’une approche de fabrication qui répond aux besoins des consommateurs et respecte en même temps l’environnement. Qu’est-ce que la fabrication durable ? Selon l’Agence américaine de protection de l’environnement , c’est « la création de produits manufacturés qui utilisent des procédés non polluants, conservent l’énergie et/ou les ressources naturelles afin de les rendre économiquement sains et sûrs pour les employés, les communautés et les consommateurs. »

Pour de nombreux fabricants, ce n’est pas aussi simple d’adopter des procédés écologiques. La Fast Fashion a fait naître un groupe de consommateurs qui cherchent des vêtements bon marché, jetables, mais tendance. Si ce phénomène ouvre des débouchés pour l’industrie, il implique également que la confection d’articles de mode n’est pas si respectueuse de l’environnement.

Le recyclage peut être une première étape, mais de nombreuses autres démarches favorisent une fabrication durable. Pour qu’un changement réel se produise, les marques ont besoin de déployer des efforts de formations et d’investir dans les technologies pour développer une infrastructure de fabrication durable. Toute la chaîne logistique doit être repensée pour trouver un équilibre entre la maîtrise des coûts, l’économie de tissu et le respect de l’environnement.

Nous avons déjà expliqué comment la 3D se traduit par un gain de temps et de coût, mais elle peut aussi être une solution de développement durable. Aux États-Unis, par exemple, les gens jettent en moyenne environ 30 kg de vêtements par an et plus de 11 millions de tonnes de textiles dans les décharges.

Chez PI Apparel, le mois dernier, Target a parlé de durabilité et de l’importance pour les acteurs de l’industrie d’une collaboration visant à favoriser l’intégration de la 3D pour provoquer le changement, améliorer la réactivité et contribuer au développement durable.

Non seulement les consommateurs jettent d’anciens vêtements, mais en plus les enseignes de mode dépensent annuellement en moyenne entre 6 et 8 milliards de dollars dans la fabrication d’échantillons physiques, sans compter les coûts de surproduction ou les rouleaux de tissu abîmés et jetés. Le passage au numérique implique que 75 % de ces échantillons physiques peuvent être dématérialisés et créés en 3D.

Les stylistes peuvent obtenir des échantillons, apporter des retouches instantanément et à la toute dernière minute, sans avoir à s’engager dans le choix de tissus. En utilisant la technologie 3D pour créer des échantillons virtuels, vous pouvez réduire la quantité de tissu et d’eau nécessaire, mais aussi écourter les délais de développement des produits et le processus décisionnel.

Parmi les autres approches « en vogue » pour la confection durable de vêtements, citons :

  • L’impression en 3D : les matériaux recyclés ou biodégradables peuvent être réutilisés ; la production n’est pas gaspillée. L’impression en 3D laisse également une plus petite empreinte carbone et prolonge la durée de vie des produits existants.
  • AirDye : cette technologie à base d’air peut teindre ou imprimer l’endroit ou l’endroit et l’envers d’un tissu en même temps, sans eau ni traitement chimique.
  • Textiles durables : savoir d’où proviennent les matières premières et utiliser des tissus recyclés ou plus biodégradables, tels que le coton bio, le chanvre, le bambou, les fibres synthétiques et les fibres recyclées.

La durabilité ne s’acquiert pas du jour au lendemain.
Il est important de se tenir informé des initiatives actuelles et futures. De nombreux autres outils, textiles, technologies et organisations sont disponibles, mais s’engager dans la première étape est un début. En vous informant maintenant et en investissant dans la transformation de vos pratiques dès aujourd’hui, vous vous démarquerez de vos concurrents et établirez une stratégie pérenne.
Vous voulez en savoir plus sur les grandes tendances durables de la mode ? Cliquez ici pour télécharger notre dernier ebook.

  •  
  •  
  •