Les défis de la 3D dans l’industrie de la mode

Les défis de la 3D dans l’industrie de la mode

Read in EnglishLeggi in italiano

La modélisation du tissu et la représentation 3D d’un vêtement suscitent plusieurs questions scientifiques : simulation mécanique, détection de collisions, modélisation géométrique, interactivité et autres.

Examinons tout d’abord le comportement du tissu selon différentes conditions – drapage, plis, froissement et déchirure. Un tissu réagit en fonction de ses propriétés intrinsèques et de son environnement.

Cet environnement pourrait être le vent – une pièce de tissu a un aspect très différent sous l’effet du vent. Par conséquent, la modélisation des tissus requiert l’étude et l’analyse de ces propriétés.

Un vêtement est un assemblage de différentes pièces de tissus en mouvement sur le corps d’une personne. Le vêtement doit donc suivre la forme et les mouvements du corps.

La modélisation de vêtements a connu plusieurs phases de développement. Dès 1975, le tissu pouvait être modélisé et déformé selon certaines propriétés, telles que l’élasticité, la viscosité et la plasticité. Au début des années 1990, la deuxième phase s’est concentrée sur les aspects spécifiques de la déformation des vêtements. On pouvait modéliser avec précision les plis d’une pièce de tissu, mais on ne parvenait pas à modéliser le drapé des vêtements dans des contextes plus complexes. Cette technologie exige toutefois un temps de calcul considérable pour les formes complexes et, malheureusement, n’était pas adaptée à la mode qui, par nature, se caractérise par des formes complexes.

La 3D progresse dans le secteur de la mode

Au cours des dix dernières années, la technologie 3D a fait des progrès remarquables et l’industrie du vêtement commence à l’adopter. De nombreux distributeurs et marques utilisent la visualisation 3D: la simulation 3D permet d’optimiser les processus, de stimuler le développement et de personnaliser les produits. Les marques et les distributeurs utilisent la 3D pour visualiser les produits dès la phase de conception. Cela permet aux décideurs de choisir les bons assortiments et de vendre en produisant moins d’échantillons.

Bien que l’utilisation de la 3D apporte de nombreux avantages, il est difficile de persuader les entreprises de mode de renoncer aux pratiques traditionnelles. Cela est particulièrement vrai dans une industrie où les défilés de mode représentent toujours un moyen de promotion pour le lancement de nouvelles collections, résultant, ainsi en la production de nombreux prototypes.

La condition déterminante de toute application industrielle du 3D est donc le rendu réaliste et la précision de la modélisation tridimensionnelle des tissus et des vêtements. Il est impossible d’obtenir un rendu réaliste sans un outil avancé de test, de mesure et d’analyse des propriétés physiques et visuelles du tissu.

Une étude menée par le Département de Stylisme de l’Université Andalou en Turquie, confirme les avantages évidents de l’utilisation d’un système CAO par rapport aux méthodes manuelles de préparation des modèles : facile, rapide et économique… Cette étude a également démontré que le principal défi dans le traitement 3D de vêtements est dans les modélisation réaliste des matières. Même si les résultats sont très positifs, il est clair que pour obtenir une bonne qualité du rendu, il est nécessaire de fournir au système de plus amples données sur le tissu.

3D Challenges in the Fashion Industry

 

Rendus 3D réalistes pour l’industrie de la mode

Pour réaliser des simulations réalistes, il est nécessaire d’associer 3 éléments fondamentaux dans la création d’un vêtement en 3D : la forme du corps à habiller, la géométrie du modèle, le patron et les propriétés physiques et visuelles du ou des matières.

3D Challenges in the Fashion Industry

Saisir les propriétés du tissu

La solution de gestion des matières de EFI Optitex offre une variété d’outils pour mesurer la plupart des propriétés des tissus, telles que l’élasticité, le résistance, la rigidité, et autres. Les tissus peuvent également être scannés au format U3M afin d’en saisir les propriétés visuelles – couleurs, structure, réflexion et transparence.

Le processus de mesure des tissus peut sembler laborieux, mais ce n’est qu’une question de minutes. Chaque mesure alimentera la base de données des tissus et pourra être partagée avec les autres utilisateurs et acteurs de la chaîne d’approvisionnement.

La dernière version du logiciel 3D Pattern Design Software (PDS) peut importer le tissu et ses propriétés, et reproduire avec précision une pièce de tissu ou un vêtement complet en 3D, ceci en respectant la forme de l’avatar, le style et les propriétés du tissu dans des conditions spécifiques.

 

Partager des représentations 3D, claires et explicites de vos idées, permettra d’améliorer la collaboration et la communication entre vos équipes, de réduire le nombre de prototypes nécessaires pour valider un nouveau modèle et de rendre ainsi le processus créatif plus rapide et plus durable.

En savoir plus: https://youtu.be/a416xfe2A1Y

Marielle Pesant

Marielle Pesant

Senior Consultant in Digital Marketing and Business Development for the Industries of Retail and Fashion
  •  
  •  
  •