L’essor du commerce mobile et du commerce social

L’essor du commerce mobile et du commerce social

Aujourd’hui, une expérience de shopping en ligne inédite est essentielle pour développer une marque. Avec l’intensification de la vente en ligne, notamment pendant la période des fêtes, le commerce mobile (shopping sur un appareil mobile) pave la voie vers la prochaine tendance.

Pour la première fois, la navigation sur le Web mobile a dépassé la navigation sur les ordinateurs de bureau (51,3 % contre 48,7 % respectivement). En magasin, 82 % des utilisateurs de smartphone se servent de leur appareil pour prendre des décisions d’achat. 40 % des acheteurs sur smartphone veulent avoir une expérience fluide et des informations sur l’emplacement des produits, les offres spéciales ou les produits similaires.

« Même si le magasin physique véhicule toujours le cœur de métier d’une marque, une expérience ‘réelle’ n’est pas forcément matérielle », explique Stephan Schambach, fondateur et PDG de NewStore. « Cela relève peut-être du défi pour les détaillants qui ont compté sur leurs boutiques physiques pendant des années pour offrir une seule et unique expérience ‘réelle’ avec la marque. »

Les consommateurs étant de plus en plus dépendants de leurs appareils mobiles, ils s’attendent à avoir ce dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin. Il peut s’agir de recherche d’articles à acheter sur une application ou un site Web mobile adaptatif, de la localisation d’un magasin à proximité ou de l’utilisation de coupons de réduction à la caisse. Dans certains cas, les clients peuvent même payer avec leurs téléphones. De nombreux détaillants proposent également l’achat en 1 clic sur leurs sites Web pour que les clients saisissent leurs informations de paiement une seule fois et non pas à chaque achat.

Certains facteurs peuvent toutefois limiter l’expérience d’achat mobile par rapport à l’e-commerce. Par exemple, la taille de l’écran du smartphone est beaucoup plus petite que celle d’un écran de bureau ou de tablette. En outre, les sites qui ne sont pas optimisés pour le mobile compliquent et ralentissent le processus d’achat.

Malgré ces limites, le commerce mobile devrait représenter un marché de 284 milliards de dollars, soit 45 % du marché total de la vente en ligne aux États-Unis d’ici à 2020. En Chine, le commerce mobile devrait représenter 1,41 billion de dollars d’ici à 2019, avec plus de 1,3 milliard d’abonnés mobiles. En outre, 65 % des Chinois choisissent de faire du shopping sur leur téléphone au moins une fois par mois, contre 28 % dans le reste du monde.

Si la Chine est probablement le premier pays à utiliser le commerce mobile aussi intensivement, il ne fait aucun doute que le reste du monde suivra très vite. Les consommateurs cherchent une satisfaction instantanée et veulent voir, acheter et faire du shopping à tout moment et en tout lieu. À ce titre, les marques et les détaillants devront adopter davantage de stratégies de commerce mobile pour offrir une expérience fluide, de l’achat jusqu’à la livraison et à la rédaction d’avis en ligne.

 

 

  •  
  •  
  •