La période du shopping en ligne

La période du shopping en ligne

Les journées promotionnelles des Cyber Monday, Black Friday et Green Monday approchent alors que les consommateurs et les commerçants se préparent à la traditionnelle période des fêtes et du shopping en ligne.

Selon une étude saisonnière réalisée par Deloitte, le chiffre d’affaires total des ventes de la fin d’année 2016 devrait dépasser le billion de dollars aux États-Unis. Cette année, Internet reste une destination privilégiée pour faire ses cadeaux. Alors que 50 pour cent des consommateurs ont l’intention de faire leurs achats en ligne, leurs dépenses devraient égaler celles prévues en magasin pour la toute première fois dans l’histoire du commerce électronique.

« La distribution et les ventes en ligne ont totalement bouleversé le secteur » déclare Lutz Walter, secrétaire générale de la Plate-forme technologique européenne sur l’avenir de l’industrie textile et de l’habillement (ETP). « Les réseaux sociaux, les sites répertoriant avis et commentaires de consommateurs, les historiques d’achat sont déjà bien plus efficaces que les vendeurs, sans compter la grande commodité offerte par le shopping en ligne et sur mobile. »

Alors que le commerce électronique n’a rien de nouveau, il est en plein essor, tout particulièrement dans le secteur du prêt-à-porter. Ces dernières années, Amazon s’est ainsi imposée dans le secteur du prêt-à-porter en lançant sa propre marque de vêtements. La société devrait même devenir le plus important marchand de vêtements des États-Unis, avec 30 % de croissance annoncés pour l’année prochaine. Les consommateurs devraient toujours se rendre dans les magasins physiques mais le shopping en ligne continuera sur sa lancée, porté par des consommateurs comptant bien profiter à la fois des canaux en ligne et hors ligne pour dénicher les meilleures affaires.

Survey« L’heure du renouveau a sonné pour le retail » (« Ringing in the Retail ») – étude Holiday Survey – Deloitte University Press 2016

Il est indéniable que l’utilisation du mobile a également augmenté et ce phénomène devrait s’amplifier. Un rapport de Google révèle en effet que 64 % des acheteurs mobiles effectuent d’abord une recherche sur leur smartphone avant de se rendre dans un magasin et 76 % des personnes à la recherche de la boutique la plus proche s’y rendront dans la journée pour y effectuer un achat dans 28 % des cas.

Pour les commerçants, les achats en ligne et sur mobile peuvent fournir de nombreuses données précieuses. Les profils et les préférences peuvent être mémorisés grâce aux cartes et programmes de fidélité pour ensuite permettre de cibler les consommateurs en leur proposant des produits similaires, des réductions et de la publicité.

Grâce à la technologie, les consommateurs peuvent faire des achats n’importe où, n’importe quand. Les commerçants doivent donc accepter cette réalité : qu’ils soient en ligne ou hors ligne, les consommateurs achètent et font du lèche-vitrine. Les chiffres sont là, les acteurs doivent promouvoir une expérience de vente hybride s’ils veulent réussir leurs ventes de fin d’année.

 

 

  •  
  •  
  •